URA, LES SECRETS DU « JUNO- KATA » DE JIGORO KANO Par YVON RENELLEAU CN 6ème dan


Je suis né en septembre 1935.en Vendée. J’ai commencé le judo en 1951, je suis passé ceinture noire en 1955 et je suis aujourd’hui 6e dan depuis 1989. Avec mes 1,70 mètre et un poids de 70 kg, j’ai eu  de bons résultats en compétition à une époque ou il n’existait pas de catégories de poids. Actuellement je démontre et j’explique sur les tatamis que l’efficacité n’est pas uniquement une question de puissance musculaire. J’ai aussi écrit des articles qu’il est possible de consulter sur les moteurs de recherches internet en tapant mon nom.

Parallèlement à la pratique je me suis toujours intéressé aux propos de nombreux Maîtres orientaux reconnus pour leur efficacité. Beaucoup d’entre eux expliquaient que cette efficacité leur est apparue après avoir pratiqué des exercices spécifiques à la méditation orientale. Ils parlent alors de l’unité du corps et de l’esprit rassemblés dans une zone située dans le hara appelée Tanden. Au Japon, on remarque que ce concept se détecte dans les activités de la vie courante, dans de nombreux arts artistiques et bien sûr, dans l’étude des Budo (la voie chevaleresque).

Pour ma part j’ai constaté que les katas de judo pouvaient être des exercices parfaitement adaptés pour mettre en place cette connaissance.