Compte rendu du stage de Valloire


Valloire_26-04-14-07-43-58

Depuis bien des années le stage de Valloire se déroule sous la direction bienveillante de Christian Demarre et cette année ne fut pas une exception. Notre Hôte, Claude Michaud nous a accueillis dans son charmant hôtel “le Tatami”. Et pour ceux qui ne l’auraient pas encore deviné, il possède en ses murs un dojo avec vue sur les monts enneigés.

Mais ne vous y attardez pas, le dojo ne sera pas le lieu où vous pourrez en profiter. Chaque jour au programme, Iaïdo et Judo Traditionnel, de quoi faire ressurgir le samouraï qui sommeille en vous.
Cependant détrompez-vous, il est facile de les voir brandir leur katana, il en est une autre de le faire. Pour cela, entrainement pour dégainer et rengainer le katana, tout une histoire. Mais une fois sorti, il faut s’en servir ! Pour cela, c’est à coup de bokken que nous avons travaillé les différentes coupes “men”, “tsuki”, etc. Une fois les coupes apprises on peut travailler les katas. Autant dire que la concentration est de mise avec tant de choses à penser et tant de difficultés …
Mais comme vous le rappellera Christian, il y a des similitudes avec le judo et on peut s’y rattacher…

Pas le temps de se reposer que le cours de Iaïdo est suivi par celui de Judo Traditionnel. Cette année le travail technique était principalement tourné autour de tai otoshi et hiza guruma. Et autant dire que tai otoshi sur le recul du partenaire n’est pas forcément la prise dans laquelle on mettrait le plus d’espoir …, mais Christian nous a prouvé le contraire, et nous voilà au travail.
Ensuite, bien entendu le travail des katas, en fonction du travail nécessaire de chacun. On aura pu voir travailler le Nage no kata, le Katame no kata et le Go no sen.

Cette année l’ambiance était propice au calme et au travail au vu du faible nombre de participants… Etait-ce dû au fait que la station de ski ait fermé ses portes ou d’une baisse de l’engouement?  Que dire ? Toutes les conditions étaient réunies. Pension complète, avec nos deux cuistots qui nous ont fait apprécier les mets de la cuisine savoyarde. Ambiance tamisée dans le bar de l‘hôtel. Pas de ski, mais randonnée le matin dans ces beaux paysages de montagne, avec nos amies les marmottes.  Et surtout la bonne ambiance toujours au rendez-vous.

Et d’ailleurs, on a pu apprécier, comme l’année dernière, la présence de Marcel et de son président Daniel. Marcel tenant à cœur de s’assurer de la bonne ambiance. Notre couple d’amis Danièle et Didier, qui nous auront servi de photographes attitrés. Enfin, on pourra noter la venue de Raphael, qui a eu le courage de nous rejoindre pour un week-end de trois jours ainsi que de Christine pour les derniers jours du stage.

Virgile GAULIER