Une année pour une ceinture noire de ju­jitsu.


Pour les gens qui ne connaîtraient pas le ju-jitsu, il s’agit d’un art martial japonais que les samouraïs pratiquaient à mains nues. Il comprend des frappes, des clés (immobilisations) et des projections. De lui dérivent le judo, le karaté et l’aïkido…

Après plus de trois ans d’efforts et de cours réguliers au dojo club d’Evreux, j’avais réussi à obtenir une ceinture marron.

C’est là que la phrase fatidique de mon professeur, Francisco a résonné à mes oreilles «  cette année, on te présente pour la ceinture noire ».

Cette seule phrase allait me faire passer une année mémorable !

J’en retiendrai plusieurs choses : la principale étant qu’on a beau se préparer à ce genre d’examen, une fois l’échéance mise en place, on perd vite de l’assurance et tout ce qu’on a appris disparaît comme neige au soleil.

Heureusement pour moi, j’ai bénéficié de deux choses importantes, le soutien de mes camarades toutes ceintures confondues et la patience de mon professeur ! Inlassablement, ils m’ont fait répéter des mouvements de kata encore et encore malgré ma maladresse ou la fatigue.

Inlassablement, ils m’ont aussi aidé lors des combats en me forçant à travailler mes mouvements et mon attitude jusqu’au jour fatidique et heureusement pour moi, ils ont gardé le sourire.

Pour moi, mon examen s’est déroulé à Ivry- la- Bataille lors d’un stage national, j’étais naturellement stressé mais le sourire de mes camarades et leurs encouragements silencieux ont fait merveille.

Après un kata et une phase de combat, j’ai eu l’honneur d’obtenir mon premier Dan !

Contrairement aux légendes urbaines, Il ne m’a pas dotée de supers -pouvoirs ni transformé en super samouraï ! Il me donne en revanche le droit de commencer à apprendre les arts martiaux, et surtout de faire découvrir cet art martial qui m’ a rendu meilleur et m’ a fait progresser par sa discipline, sa maîtrise de soi et l’entraide de ses membres.

Alors si vous voulez découvrir le ju-jitsu, apprendre à vous protéger ou juste vous découvrir vous même et les autres, je vous invite à venir au dojo club, ce n’est que du bonheur.

Cyril Edart