Récit du stage TRE TORRI 2016


 
Dans la droite ligne d’ouverture préconisée par le CIJAM, il m’arrive de temps en temps d’aller voir ailleurs pour voir si l’herbe est verte car j’ai un gros appétit comme tout le monde le sait !
 
C’est ainsi qu’après un stage à FOUESNANT en 2015 ou j’ai pu rencontrer une délégation japonaise composée d’une championne du monde (Tomoko FUKUMI) et de deux senseï accompagnés de leurs élèves invités par Hikari Sasaki Cariou (championne olympique) et son mari Pierre Yves professeur de judo, j’ai fait la connaissance de Mr Corrado CROCERI un professeur italien du club de Tre Torri qui me dit s’intéresser au judo traditionnel et m’invite à un stage animé par Hiroshi Katanishi qu’il organise chaque été à porto san elpidio sur la cote adriatique.
 
Rendez-vous pris, fin juillet j’ai donc pris la route de l’Italie et me suis retrouvé dans une jolie station balnéaire au sein d’un club de vacances qui nous hébergerait toute la semaine. Je retrouve mon ami Corrado qui me présente maître Katanishi (que j’avais déjà rencontré lors de deux autres stages plus court) et me demande de se joindre à eux pour les repas.
 
Une semaine de judo de l’aube à l’aurore ! Que du bonheur ! Voici le programme :
 
Matin
7h – 8h Ne waza
8h – 10h petit déjeuner
10h-12h travail technique
 
Après-midi
12h -17h déjeuner-sieste-plage
17h-19h travail technique et randoris les 30 dernières minutes
 
Seule la séance du mercredi après-midi est supprimée,  pour éviter  les blessures du 3e jour, assez fréquente sur les stages d’une semaine
 
Ce rythme qui peut paraître un peu particulier convient très bien au judo que nous pratiquons, la semaine s’est écoulée au rythme des séances et des repas où Hiroshi a répondu à toutes les questions que j’avais sur le judo au japon, au kodokan et à tenri, sur sa vision du judo lui qui connaît toutes les facettes de la discipline (technique, kata, compétition).
 
Hiroshi Katanishi expert international a de nombreux fidèles de sa méthode, ce stage fut l’occasion de rencontrer, un canadien, un norvégien, un groupe de hollandais, des danois et bien sur des italiens venus de toute l’Italie. Une centaine de pratiquants qui parlaient toutes la même langue sur le tatami, le « judo » mais pas du tout à l’extérieur, ce qui nous a valu de nombreux fou rire lors des moments de détente (canadien et italiens ne sont toujours pas d’accord sur le terme « peppéroni »:salami ou poivron chacun est resté sur ses positions cela ne nous a pas empêché de déguster la pizza du même nom).
 
Je vous laisse découvrir ces petites vidéos qui reflètent assez bien l’ambiance du tatami.
 
 
 
Le prochain stage TRE TORRI aura lieu du 24 au 28 juillet, ce sera la dixième édition (je sais que l’organisateur à envie d’en faire une édition exceptionnelle et qu’Hiroshi ne viendra pas seul) alors si le cœur vous en dit on peut covoiturer, partager un hébergement parce que j’y serai.
 
Jacques MERRANT